Aurora

Aurora

Résumé

Tout s’annonçait pourtant bien, en cette rentrée à la Sorbonne. J’étais acceptée dans la prestigieuse Ecole Pratique des Hautes Etudes pour une thèse en langues sémitiques et hébraïques. La promesse d’années d’études éclatantes, à moi les secrets des civilisations disparues ! Et puis…

Et puis Yann a débarqué dans ma vie. 50 ans, 1m80, yeux bleus, cheveux argent coupés ras, blouson de cuir, énorme moto. Avec une histoire invraisemblable de parchemins vieux de plusieurs millénaires à traduire, pour lesquels il avait besoin de moi. Parchemins qu’il aurait piqués dans les réserves secrètes du Vatican. Oui, parce qu’en plus il est prêtre!

Au début, j’ai cru à un bizutage organisé par ma directrice de thèse. La traduction des parchemins allait sûrement aboutir à « Bravo, Aurore! » ou « Bienvenue dans les meilleures années de ta vie ! »
Mais dans la bibliothèque de l’université, le livre que je venais chercher a été détruit. Et les deux bibliothécaires atrocement torturés avant d’être tués, par une créature terrifiante qui m’appelle « Aurore chérie » et m’explique que nous allons faire équipe.

Moi, je ne suis pas croyante, Dieu et les anges, ça ne me dit rien. Mais je le sais maintenant, les démons, eux, existent.

Et le pire d’entre eux, Asmodeus, un des rois de l’Enfer, vient de m’obliger à faire alliance avec lui.

Avis

Roxane Dambre fait partie des auteurs dont j’achète les livres les yeux fermés, car c’est toujours un pur plaisir de plonger dans ses histoires. En fait, je suis même hyper jalouse de cette femme, elle manie avec brio humour, créatures légendaires en plus d’avoir une plume addictive. C’est simple, si elle était américaine, je suis sûre qu’elle vivrait de sa plume (Animae est d’ailleurs l’une des deux sagas que je prendrais encore plaisir à relire à 80 ans). C’est la raison pour laquelle quand j’ai appris la sortie d’Aurora, je l’ai aussitôt précommandé. Mais voilà, passer des daerwolfs, des créatures de l’ombre et autres créatures fantastiques à la religion était un défi risqué et pourtant, malgré ce pari difficile elle s’en est sorti haut la main.

Comme je m’en doutais j’ai passé un merveilleux moment de lecture. J’ai été happée pour cette aventure (ça a d’ailleurs été une torture de devoir poser ma liseuse pour préparer le repas) que vit notre groupe plutôt singulier… hétéroclite… particulier. Les différents points de vue, nous permettent de vivre tout cela avec eux. Nous rions, espérons et sommes attristés. Et bien que cette histoire soit rempli d’amour, sans tomber dans la mièvrerie ou dans le blabla guimauve, ne vous attendez pas à trouver ici une romance.

Et puis, il y a les personnages.
Aurore qui vient de franchir une étape supplémentaire pour la mener à son rêve, jusqu’à ce que le destin s’en mêle. C’est une femme naturelle, attachante, drôle, qui fait face aux événements malgré le gros bouleversement qu’ils entraînent dans sa vie. Son penchant pour les vêtements de pluie jaune fluo, son côté bordélique et la manie de noté tout /10, de sa journée à sa mousse au chocolat m’ont beaucoup fait sourire.

Yann, ou oncle Yann pour Aurore, est un prêtre comme on aimerait en voir plus souvent. Motard au cœur d’or, il a vécu (et continue de vivre) des choses difficiles. La fraîcheur, la légèreté et l’humour d’Aurore (il n’est pas en reste sur ce coup là) lui font beaucoup de bien. Il est un pilier et un soutien précieux pour elle dans ce périple.

Asmodée est un personnage que je pensais vraiment détester et j’ai fini par éprouver des sentiments ambivalents à son égard (elle a vraiment fait fort Roxane.) Je me suis laissé emporté par lui, par les fous rire qu’il a face aux paroles d’Aurore, par son expression mortifié quand elle lui pose une question délicate, par les « Aurore chérie », oubliant le côté manipulateur qui va de pair avec le titre de prince des enfers (merci Yann pour la piqûre de rappel). Mais là aussi, malgré son côté démoniaque, Asmodée est un personnage attachant auquel on a parfois envie de coller un bon coup de pied aux fesses.

Et il y a Hariel pour qui j’ai ressenti un énorme coup de cœur (désolé je ne peux pas vous en dire plus sans spoiler.)

Bien que ce livre parle de religion, Roxane Dambre a réussir le tour de force d’écrire une histoire qui peut être lu par tout le monde, qu’elle que soit ta religion, que tu sois croyant ou non.

Ce livre m’a touché bien plus que je ne l’aurais cru et j’ai éprouvé une certaine tristesse et un certain vide en le refermant, que je n’avais pas éprouvé quand j’ai terminé Animae ❤ ou Scorpi.

En bref, comme vous vous en doutez, c’est un livre que je recommande chaudement. Alors, si il vous reste une petite place dans votre PAL de l’été, jetez vous dessus, je vous assure que vous ne le regretterez pas.

Coup de Coeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s